• Bonjour mes ami(e)s, lorsque nous vidions la maison de Marie et que j'ai trié les nombreux cahiers et livres scolaire de Camille et de son frère Joseph, j'ai trouvé un dessin fait par mon amie Camille le 08-10-1970.

    Une jolie petite fille avec un poncho et deux pompons rouge, c'est ce dessin qui m'a inspiré cet acrostiche que je partage avec vous, j'ai juste ajouté une fenêtre et un oiseau au dessin pour " coller " avec mes écris.

    A tantôt Cigalette

     

    Laine douce et chaude

    Et deux pompons rouge

     

    Poncho fait main

    Offert par sa maman

    Nœuds dans les cheveux

    Camille sautille

    Habile et légère

    Oeil attentif à tout

     

    Détecte un oiseau

    Enfermé dans l'atelier

     

    Chante petites plumes

    Attends moi j'arrive

    Maman, maman la clef

    Il y a un oiseau prisonnier

    Là-bas dans la cabane de papa

    Larmes dans les yeux

    Elle libère l'oiseau bleu

     

    Le poncho de Camille

     


    7 commentaires
  • Je passe vous souhaitez une très bonne soirée, je n'ai pas pu faire de balade il pleut depuis ce matin, pour le moment ma sauce bolognaise pour diabétique est occupée à mijoter cela sent bon.

    A demain Cigalette

    Très bonne soirée


    16 commentaires
  • Bonjour, j'espère que vous avez passé une bonne nuit, ce matin il a bien gelé tout est blanc au jardin.

    Voici deux haïku que je vient d'écrire inspiré par ma Poussette.

    Bonne journée Cigalette

     

     

    Mes yeux te zieute

    De l'or blanc à l'horizon

    Miaou j'attends

    Gourmandise

     

     

     

    Ma langue pagaye

    J'en met plein mes moustaches

    Ronron que c 'est bon !

    Gourmandise

     

     

     


    17 commentaires
  • Bonjour, ce matin j'ai eu difficile de démarrer, mal de tête, froid et fatigue, mais bon j'ai fini par rebondir, j'ai sortis le chien, puis ma voisine m'a demandé de passer un peu chez elle avant que j'aille au marché.

    Un quart d'heure plus tard je me dirigeais vers le marché, je suis d'abord passé à la boulangerie -pizzéria où je réserve un pain régime pour chaque dimanche et j'en réserve un également à l'autre boulangerie afin de contenter chaque commerçant.

    Ensuite j'ai fait quelques pas sur le marché pour me trouver un pantalon qui tienne à ma taille...

    Ensuite je suis passée chez mon légumier favoris, j'ai acheter des clémentines, quatre Reinettes étoilées, deux Kakis, une poignée de choux de Bruxelles et 1 kilo de chicons ou endives.

    Lorsque je me suis mise en route pour rentrer il pleuvait! et il pleut encore.

    Voilà, à présent je vais me préparer à diner, un filer de dinde et une salade de chicons, bonne journée Cigalette

    Fruits et légumes et pains

    Fruits et légumes et pains

    Mon plat de fruit est bien garnis

    Fruits et légumes et pains

    Fruits et légumes et pains

    Fruits et légumes et pains

    Fruits et légumes et pains

    Fruits et légumes et pains

    Fruits et légumes et pains

    Voilà comment je réussis à lire un peu et de crocheter

     

     


    16 commentaires
  • Bonjour, ce matin trouvant qu'il faisait bien froid malgré le chauffage j'ai mis mon nez dehors au jardin.

    Dans le parterre ma rose courageuse semble défier l'air glacé, sur son bouton velouté scintillent des perles de givre.

    J'ai fait une photo, puis je suis vite rentré pour me chauffer.

    Je me suis alors souvenue que j'avais déjà écris un texte sur cette même rose il y a plusieurs années.

    J'ai ouvert mon fichier " Histoire nature et village " et je me suis mise à la recherche de mon histoire.

    Et devinez? Ce texte je l'avais écris le...18 novembre 2008! 

    La différence c'est que cette année là, ce n'était pas le givre comme aujourd'hui qui scintillait sur ma rose mais bien des perles de pluie.

    Elle était déjà dans un parterre à la précédente maison, si mes souvenirs sont bons je l'avais planté en 2002.

    La rose solitaire

    La rose solitaire

     

    La rose solitaire

    En cette saison, le jardin est bien triste les dernières fleurs achèvent lentement de s’étioler dans les parterres.

    Elles penchent leurs têtes alourdies par les pluies abondantes des jours précédents, leurs pétales se détachent lentement de leurs cœurs fragilisés.

    Les bourrasques de vent, ont donné a leurs tiges une tenue étrange, fantasque certaines se sont pliées et d’autres sont complètement biscornues.

    Pourtant en retrais ont peut remarquer une fleur solitaire prête à s’ouvrir a la vie comme un défis a l’automne.

    Juste un bouton de rose rouge qui semble narguer les intempéries, sur sa tige bien droite elle parait indomptable presque immortelle.

    Mes pieds s’enfoncent dans le terrain détrempé, comme chaque matin je passe en revue les plates bandes insipides, où un tapis de feuilles mortes couvre la terre.

    Les bambous sur leurs hautes tiges semblent protéger la mare des regards indiscrets et forment un rideau de leurs feuilles rousses.

    La cascatelle ravis mes oreilles de son chant cristallin et donne aux parages une touche d’apaisement bienfaisante.

    Mes pas m’amènent enfin près du bourgeon du rosier, quand mon regard se pose sur lui une émotion se propage dans mon cœur, la rose à peine éclose oscille au souffle léger du vent.

    Comme enchâssée par des doigts habiles, des minuscules perles de pluie sur ses pétales veloutés reflètent l’aube naissante.

    La vue de cette marquise solitaire éveille en moi une inspiration poétique.

    La nature est une amie précieuse, toujours là quand la mélancolie me guette elle a le don de disperser mes idées noires.

    J’admire cette unique fleur isolée dans se désert de verdure et je l’enferme précieusement dans mon petit coffret magique.

    Merci a toi la reine des fleurs d’avoir mis une touche colorée dans mon jardin en hibernation.

    Desterck Francine le 11 novembre 2008

     

     

     

     

     


    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires