• Bonjour, hier j'ai écris un mail à ma belle-fille afin de savoir si elle ne souffrait pas de trop, sa réponde la voici:

    "J'attend avec impatience mes traitements car je sens que cette saleté gagne chaque jour du terrain, j'ai quand même peur des effets mais c'est un passage obligé pour aller vers je l'espère une guérison."

    Pour terminer elle m'a assuré que mon fils serait près d'elle et que ce soir elle me dirait comment c'est passée cette première séance de chimio.

    Durant la nuit cette phrase m'est revenue souvent en tête et en parcourant la toile au petit matin j'ai trouvé ce beau poème ICI:

    Cigalette

    Pour ma belle-fille Sonia

     

    Un jour tu as chuté

    C’est sûr il faisait gris

    Sur un bien gros pavé

    Qui t’a anéantie,

     

    Et c’est alors questions

    Et interrogations

    Et c’est bouleversement

    Et grand chambardement,

     

    S’en suivent de longs moments

    Où ta tête ne sait plus

    Si tu suis le courant

    Ou si tout est fichu,

     

    Alors vient la lueur

    Le petit point tout petit

    Qui redonne des couleurs

    Au rythme de ta vie,

     

    C’est une fleur une Main

    Un Coup de fil un écrit

    Un regard vers demain

    Un Sourire de la Vie

     

    Voilà douce clarté

    Qui envahit ta vie

    amour et amitié

    Te redonnent la vie,

     

    Alors tu deviens forte

    C'est sûr tu peux lutter

    Alors tu est la plus forte

    C’est sûr tu vas gagner!

     


    12 commentaires
  • Bonjour, comme je suis assez pressée pas le temps d'écrire un grand billet car je dois encore prendre ma douche, nourrir et sortir Woopy pour êtres prête à 8 h 30 lorsque Mumu viendra me chercher.

    Je vous offre ce beau poème découvert dans un cahier d'école de Camille, il est de Maurice Carême.

    A tantôt, Cigalette

    La leçon de calcul

    La leçon de calcul

    Là-bas, au milieu de l'allée,

    Un moineau apprend à compter

    Avec des gouttes de rosée

    Pendues à un fil d'araignée.

     

    Une et une, deux, dit la mère...

    Mais deux minces gouttes de lune,

    Réunies, ne forment qu'une

    Epaisse goutte de lumière.

     

    Recomptons avec des abeilles...

    Mais!...elles fuient dans le soleil.

    Une et une font donc...zéro,

    Répond aussitôt le moineau.

     

    Bon, recomptons avec des prunes,

    Dit la mère désemparée.

    Mais allez donc trouver des prunes

    Au beau milieu de cette allée.

     

    Frrr!...Les voilà partis, bernique!...

    Je ne saurai pas de si tôt

    Comment les tout petits moineaux

    Apprennent leur arithmétique.

    Maurice Carême

     

    La leçon de calcul

    A moins qu'ils apprennent avec des miettes de pain...

     

     


    4 commentaires
  • Bonjour, après la superbe journée printanière de hier, après avoir contemplé le réveil de la vie au jardin, je vous offre ce superbe poème de Maurice Carême pour accompagner mes photos.

    Que votre journée soit belle et que vos soucis s'estompent comme s'estompe l'hiver, que le chant des oiseaux résonne à vos oreilles et fasse pétiller vos yeux de bonheur.

    Cigalette

     

    REVEIL

     

    Un peu de soleil

    Après tant de pluie.

    Une abeille luit

    Et la vie s'éveille.

     

    Un oiseau bégaye

    Sa frêle chanson

    Qui, là-bas, égaye

    D'humbles liserons.

     

    Et dans la vallée

    Où jasent les toits,

    La cloche mouillée

    Répond à sa voix.

     

    Après tant de pluie

    Et tant de sommeil,

    Ah! voici la vie

    Qui rit au soleil.

    Maurice Carême

    Réveil

    Réveil

    Réveil

    Réveil

    Réveil

    Osmie ou abeille maçonne

    Réveil

    Gama ou Robert le diable

    Réveil

    Paon du jour


    12 commentaires
  • Bonjour, je vous offre ce matin ce court poème de Maurice Carême et pour l'illustrer, deux photos que j'ai prise hier lors de ma balade matinale.

    Je vous souhaite une bonne matinée, Cigalette

     

    Dans l'aube

     

    Dans l'aube, pendue au cytise,

    Luisait une si fine toile

    Tissée par une araignée grise

    Que la nuit, qui s'y était prise,

    Y avait laissé des étoiles.

     

    Maurice, Carême

    Dans l'aube

    Dans l'aube


    17 commentaires
  • Bonjour, j'ai très mal dormis debout à 02h15! Impossible de me rendormir, je me tournais encore et encore, pour finir je me suis levée et j'ai lus les journaux, puis j'ai réalisé un montage photo pour illustrer un beau poème de Maurice Carême.

    J'ai trouvé un site magnifique avec une mine  d'images pour créations: http://lestubesdecriniere.eklablog.fr/accueil-c25336740

    En plus j'ai à nouveau le brûlante c'est vraiment désagréable, j'en parlerais à mon médecin ce mercredi lors de ma prise de sang.

    Je vous souhaite un bon dimanche, a ce soir, Cigalette

     

    Une bizarre demoiselle

     

    J'ai vu se promener au ciel

    Une bizarre demoiselle.

     

    Ses souliers bleus avaient des ailes

    Comme celles des hirondelles.

     

    Sur ses bas de soie étaient peints

    Des champignons et des lutins.

     

    Sa robe était faite de feuilles;

    Son manchon, de queues d'écureuils.

     

    A son cou brillait un collier

    De petits poissons argentés

     

    Et sur le bord de son chapeau,

    Gazouillaient gaîment des oiseaux.

     

    Elle me fit gentiment un signe

    De son gant en plumes de cygne.

     

    Puis elle traversa le ciel

    Et se perdit dans le soleil

     

    Maurice Carême

    Une bizarre demoiselle

     


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique