• Le chat

    Bonjour, hier lors de ma dernière balade, comme à chaque fois avant de continuer mon chemin je m'engage sur la petite pente qui mène au ruisseau, j'espère toujours y apercevoir le castor...

    Soudain sur ma droite je distingue une forme sombre, le castor? Et non point de castor mais un pauvre chat, si je dit pauvre, c'est parce que depuis plus de 5 ans son maitre a déménagé en le laissant ici et depuis il erre par ci par là en quête de nourriture.

    Il est assez sauvage, il ne se laisse pas approcher, car dès qu'il a sentis et vus ma présence il s'est enfuis dans les fourrés.

    J'ai donc continué ma balade avec Woopy toujours à l'affût du moindre mouvement.

    Mais sur le chemin du retour je ne l'avais même pas vus c'est en voulant me rapprocher de la rivière que j'ai retrouvé le chat qui se dorait au soleil d'hiver.

    Je me suis approchée doucement en disant à Woopy que c'était Poussy et mon brave toutou s'est assis tranquillement et a observé le chat.

    Ce dernier ouvrait et fermait ses paupières, découvrant par instant ses iris d'une jolie couleur verte.

    Au final, il n'y avait plus qu'un bon mètre qui nous séparait, on aurais dit que mes paroles l'apaisait, tout en le prenant en photo je continuais de lui parler: " N'aie pas peur Poussy, je fait juste quelques photos, petit Poussy chéri vient , allez vient près de moi", mais le chat ne bougeait pas de sa place, il continuait de m'observer entre ses paupières mi closes.

    Pauvre chat il a tellement l'habitude d'être chassé dès qu'il pénètre dans une propriété, bon il faut dire qu'il ne se gêne pas de rentrer par le soupirail de chez ma voisine et d'aller voler la nourriture de son chat, mais surtout de marquer son territoire sur la table à repasser, sur les pieds des chaises etc...En plus il est assez bagarreur! 

    Et en regardant les photos, je me suis souvenue d'un poème lus dans un de mes magasines FLOW et traduit du russe par Eva Antonnikov.

    J'ai juste changé le pluriel par le singulier.

    Cigalette

     

    Le chat

    Un jour d'un joyeux pas,

    Je revenais chez moi.

    Soudain, je vois un chat,

    Qui m'tourne le dos ma foi.

     

    Je crie; hé-ho, le chat!

    Ne reste pas comme ça,

    Suis-moi de ce pas,

    Je t'emmène chez moi.

     

    Suis-moi donc le chat,

    Je vais te mitonner

    De suite un fameux plat,

    Il y aura du soufflé.

     

    Mais non! répond le chat,

    Je préfère rester là!

    Le voilà donc assit,

    Il ne m'a pas suivi.  

     

    Le Samovar- poèmes 1928-1940, Edition bilingue traduit du russe par Eva Antonnikov, Héros limite, 2015

    Le chat

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Janvier à 06:58

    Merci pour ce billet magique en ce dimanche qui se réveille

    Bonne journée Francine 

    Bisous 

      • Dimanche 22 Janvier à 11:10

        Bonjour ROSE et merci, je reviens juste du marché où même les moins 10 ° qu'il y a encore pour le moment il y avait assez bien de monde, bonne journée

    2
    Dimanche 22 Janvier à 07:43

    Pauvre chat qui a été laissé par ses maîtres c'est triste ... 

      • Dimanche 22 Janvier à 11:12

        Hélas Mireille il y en a déjà moins que avant mais il en reste encore résultat des personnes qui ne font pas stériliser leur chat, ils se reproduisent puis ont les laisse dans la nature je trouve cela honteux! bisous

    3
    Dimanche 22 Janvier à 09:04

    C'est vraiment incompréhensible d'abandonner une bête, quel sans coeur son ex maître!, le pauvre doit crever de froid et de faim. Le poème est ravissant!

    Bonne journée

      • Dimanche 22 Janvier à 11:14

        Mais tu sais lorsque je l'ai appris cela ne m'a pas du tout étonné, la SPA était déjà venue pour son pauvre âne, il a eu deux chien aussi, il en avait laissé un à la personne qui a reloué sa maison et celle-ci lui a trouvé un nouveau maître, par contre le chat est plus indépendant et sauvage...Où il déménageait les animaux étaient interdits, et bien nous lorsque nous avons chercher une nouvelle maison nous nous sommes assuré que le propriétaire acceptait les animaux sinon on auraient pas louer! bon dimanche

    4
    Dimanche 22 Janvier à 09:07

    Qui dit chat, dit Clio  winktongue .

    Ma chère Francine, tes photos sont magnifiques !!!!! 

    Il a dû se sentir que tu aimes les animaux et que tu ne lui voulais aucun mal. C'est génial !!!

    Pauvres bêtes , qui avec ce temps, ont bien froid et faim, comme pas mal d'humains.

    Mais les "errants" , ils souffrent actuellement.

    Ici , dans le quartier, on leur donne à manger , mais ils refusent d'entrer et trouvent des refuges.

    Je comprends qu'il a dû te rappeler Poussy....

    Bravo à Woopy !!!! Il a lui aussi senti qu'il fallait être calme  cool .

    Gros bisous à toi ! Bon courage !!!! Ici il fait bien froid aussi mais moins que chez toi, et pas de neige.

    Clio

      • Dimanche 22 Janvier à 11:17

        Et oui Clio, il y a des personnes qui n'ont vraiment pas de cœur, incroyable, heureusement il trouve à manger par ci par là, si il viendrais dans mon jardin je lui donnerais à manger mais il est venu une fois du temps de Poussy et celui-ci lui a fait comprendre que c'était son jardin et depuis il n'est plus revenu!

        Oui cette nuit moins 14° et présentement encore moins 10°!

        Je rentre du marché j'étais gelée malgré mes mitaines, mon bonnet, mon écharpe et ma grosse veste! bisous et bon dimanche

    5
    Dimanche 22 Janvier à 09:09

    Pauvre chat, une triste vie pour lui.

    bonne journée - bisous bisous

      • Dimanche 22 Janvier à 11:18

        Oh oui Lili et j'en ai déjà connus des chats qui ont fini à la rue depuis que j'habite ici c'est honteux! bisous

    6
    Dimanche 22 Janvier à 09:26

    pauvres animaux qui restent dehors avec ce temps !!! bon dimanche

      • Dimanche 22 Janvier à 11:19

        Oui je ne comprendrais jamais comment ont peut abandonner un animal! bisous et bon dimanche

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Dimanche 22 Janvier à 09:41

    j'aime ta façon de parler de ta rencontre avec ce chat semi-sauvage... Il a l'air de bien s'en tirer, il n'est pas trop maigre !!!

      • Dimanche 22 Janvier à 11:19

        Merci abécé, non il n'est pas maigre et hier il se réchauffais un peu au soleil! bon dimanche et merci

    8
    Dimanche 22 Janvier à 10:13

    Le temps si froid est dur pour les chats comme pour les humains sans abris... Vivement le dégel.

      • Dimanche 22 Janvier à 11:20

        Bonjour Christiana oui je pense souvent aux personnes qui dorment dehors, cela ne devrais plus être de nos jours ! bon dimanche

    9
    josie
    Dimanche 22 Janvier à 15:12

    bonjour cigalette, des   gens foutistes j apelle ça, on prends une bete et on la soigne sinon  on ne prends  pas, un chat est indépendant il fait des dégats envers les petits oiseaux, les mulots pas grave ni souris, ils trouvent des restes si aussi  ne sont pas des boulettes avec poison, la mienne est  beaucoup plus belle  depuis son adoption , elle était maigre,  c est la chef on la gronde aussi, elle fait beau soleil, un peu de vent la pollution est bien la aussi sur la quatre voie rapide 90 klms heure au  lieu de 110, des particules fines dans l air,  les  cheminées , voitures, la  pouasse, mari a été acheté le pain et a voté , la     on ne sait   pas  le bon  ou mauvais , tous pareils, bon dimanche, bisous .

      • Dimanche 22 Janvier à 17:19

        Bonsoir Josie et oui il y a des gens qui ne réfléchissent pas, ils prennent un animal mais dès qu'il y a un soucis on s'en débarrasse c'est honteux!

        La pollution il y en a partout même chez nous parfois il y a trop de voiture et en plus la fumée des cheminées etc...bonne soirée gros bisous

    10
    Lundi 23 Janvier à 18:47

    Un joli poème...

    Pauvre minou...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :