• Les mains de ma grand-mère

    Bonjour, et voilà, il neige...est ce que Woopy la sentis en tous cas il ne veut pas quitter sa couette!

    Les mains de ma grand-mère

    Les mains de ma grand-mère

    Aujourd'hui, je commence cette journée en vous offrant ce très beau texte qui se trouvait sur le premier feuillet de mon "Sablier" calendrier que je reçois chaque année de ma grande surface, ce texte est extrais du recueil de Jean-Luc Dubart " les perles de sagesse"

    Livre que je vais essayer de trouver.

    Cigalette

     

    Ma grand-mère, ayant plus de 90 ans, était assise, l’air affaiblie sur le banc du patio.
    Elle ne bougeait pas, seulement assise, la tête vers le bas, fixant ses mains.
    Quand je me suis assise auprès d’elle, elle ne bougea pas, aucune réaction.
    Je ne voulais pas la déranger, mais après un long moment de silence,
    je me suis informé si elle était correcte.

    Elle leva la tête et me sourit.
    « Oui je suis correcte, merci de t’en informer » dit-elle de sa voix forte et claire.
    « Je ne voulais pas vous déranger, grand-mère, mais vous étiez assise là,
    fixant vos mains et je voulais savoir si tout était correct pour vous » lui ai-je dit.

    « As–tu déjà regardé tes mains? » me dit-elle.
    « Je veux dire vraiment regarder tes mains? »
    J’ai alors lentement ouvert mes mains et les fixai.
    Les retournai, m’en frottai les paumes.
    « Non, je pense que je n’ai pas vraiment regardé mes mains »
    lui dis-je et me demandant ce qu’elle voulait dire.
    Grand-mère me sourit et me raconta cette histoire.
    « Arrêtes toi et réfléchis un peu au sujet des mains que tu as,
    comment elles t’ont si bien servi depuis ta naissance. »

    Mes mains, ridées, desséchées et affaiblies ont été les outils
    que j’ai toujours utilisés pour étreindre la vie.
    Elles m’ont permis de m’agripper et d' éviter de tomber quand
    je trottinais lorsque j’étais enfant.
    Elles ont porté la nourriture à ma bouche et habillée.
    Enfant, ma mère m’a montré à les joindre pour prier.
    Elles ont attaché mes souliers et mes bottes.

    Elles ont touché mon mari et essuyé mes larmes quand il est parti à la guerre.
    Elles ont été sales, coupées et rugueuses et enflées.
    Elles ont été maladroites quand j’ai tenté de tenir mon premier enfant.
    Décorées avec ma bague de mariage, elles ont montré au monde
    que j’aimais quelqu’un d’unique et spécial.

    Elles ont écrit mes lettres à ton grand-père, et ont tremblé quand je l’ai enterré.
    Elles ont tenu mes enfants, ensuite mes petits enfants, consolé les voisins
    et tremblaient de rage quand je ne comprenais pas.
    Elles ont couvert ma figure, peigné mes cheveux et lavé mon corps.
    Elles ont été collantes et humides, sèches et rugueuses.

    Aujourd’hui, comme rien ne marche vraiment plus comme avant pour moi,
    ces mains continuent de me soutenir et je les joins encore pour prier.

    Ces mains portent la marque de ce que j’ai fait et des accidents de ma vie.
    Mais le plus important est que ce seront ces même mains que Dieu attrapera
    pour m’amener avec lui dans son Paradis.
    Avec elles, Il m’élèvera à ses cotés.
    Et là, je pourrai les utiliser pour toucher la face du Christ »

    Pensive, je regardais ses mains et les miennes.
    Je ne les verrai jamais plus du même œil.

    Plus tard, Dieu tendit ses mains et attira grand-mère à lui.

    Quand je me blesse les mains, quand elles sont sensibles,
    ou quand je caresse le visage de mes enfants ou de mon époux,
    je pense à grand-mère.
    Je sais qu’elle a été soutenue par les mains de Dieu.
    Et je veux, moi aussi, un jour, toucher la face de Dieu et sentir
    Ses mains sur mon visage.

    Jean-Luc Dubart, Perles de sagesse

    Les mains de ma grand-mère

    Les mains de ma grand-mère

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Janvier à 07:25

    Merci pour ce billet 

    Bonne journée Francine

    Bise 

    2
    Lundi 2 Janvier à 09:31

    Que Woopy reste donc un peu traîner sous la couette, il y fait bon et chaud !

    Ce texte est magnifique et il est vrai que nous ne pensons pas assez souvent à nos mains, que ferions-nous sans elles ???

    C'est avec plaisir que je me sers des miennes pour t'envoyer ce message smile

    Bonne journée, reste au chaud !

    3
    Lundi 2 Janvier à 09:39

    merci pour ce beau texte, cigalette

    bon début de semaine , pas de neige chez nous;

    bises

    4
    Lundi 2 Janvier à 09:39

    Magnifique !  j'ai adoré - merci ma Cigalette pour ce partage.

    Il neige depuis que je suis levée, c'est déjà bien blanc et beau

    gros bisous et bonne journée

    5
    Lundi 2 Janvier à 09:40

    J'oubliais je ne sais pas si c'est chez moi seulement, mais il y a des barres noirs qui clignotent sur ton fond d'écran ???

    6
    Lundi 2 Janvier à 10:15

    restes bien au chaud ! bonne journée

    7
    Lundi 2 Janvier à 10:55

    Une belle ode aux mains!

    Je comprends Woopy, j'aurai sûrement fait comme lui!

    Bonne journée

    8
    Lundi 2 Janvier à 12:02

    Bonjour Cigalette,

    je te souhaite une bonne journée, il commence seulement à neiger chez nous.

    Woopy est amusant sous sa couette.

    J'ai bien aimé ce texte, dommage que certaines mains servent aussi à " mettre une baffe " de temps en temps oh

    et je me souviens d'en avoir reçu quelques-unes peut-être bien méritées he

    Bien amicalement, Armand.

     

    9
    Lundi 2 Janvier à 14:57

    Merci pour cet émouvant billet Cigalette. Bises et bon après-midi.

    10
    Mardi 3 Janvier à 08:29

    Bonjour et merci je vous posterais régulièrement les plus beaux poèmes que je découvre dans mes livres, bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :