• Bonjour, avant de vous offrir mon poème que j'ai écris ce matin, des nouvelles de ma belle-fille que j'ai eue au téléphone hier soir.

    La pauvre est dans un état! elle ne garde ni nourriture, ni liquide, nausées et vomissements sans parler de la fatigue après cette première grosse chimio, mais en plus on avait mal placé l'aiguille le liquide s'infiltrais dans le bras et non dans la veine, conclusion son bras bleu et douloureux elle doit retourner aujourd'hui à l'hôpital!

    Et pour couronner le tout sa plus jeune sœur rentre d'Italie pour se faire soigner d'un cancer également!

    Ma belle-fille a déjà perdus sa maman d'un cancer et une de ses sœur, elle m'a dit hier " je veux guérir car je veux voir grandir mes garçons " j'ai dut retenir mes larmes!

    Voilà, voici donc le poème que j'ai écris avec une de mes photos qui m'a inspiré.

    J'ai du pain sur la planche aujourd'hui, ce matin je vais cueillir de la lavande au jardin pour la faire sécher et coudre des sachets senteurs pour ma fille et mes deux petits-enfants, ensuite je vais terminer les préparatifs des bricolages pour le fête des pères que je ferais demain avec les deux fillettes.

    Puis cet après-midi, je vais tondre la pelouse et tâcher de ratisser un peu le terrais en friche pour rassembler ce que mon propriétaire à couper samedi.

     

    Je vous dit donc à ce soir, Cigalette

     

     

    Le chat des bois

     

    Sur mon chemin j'ai rencontré un chat blanc

    Il était beau, je dirais même très élégant.

    Il gambadait de l'autre côté de la rivière

    Pour lui pas besoin d'un bac à litière.

    Il est libre, il chasse pour se nourrir

    Souris, mulot, oiseau que de plaisirs.

    Petit chat, dans ce bois serait tu perdu?

    Dit moi où est ta maison dans les feuillus?

     

    «Chat sauvage moi mais que nenni

     J'habite là-haut derrière les buis.

    Mes bons maîtres travaillent en ville

    Alors en journée je m'éclate, je jubile.

    Je grimpe aux arbres, je fait des bonds

    Et je tiens compagnie aux bûcherons.

    La journée, je vais je viens c'est mon choix

    Je suis un chat...un chat blanc des bois."

    Chat des bois

     

     

     

     

     


    16 commentaires
  • Bonjour, depuis quelques mois un différent oppose les habitants de Durbuy, qui n'a pas entendus parler de Marc Coucke?

    C'est un des hommes les plus riches de Belgique, qui n'a pas toujours acquis sa fortune en étant honnête mais bon...Celui qui n'a jamais triché lui lance la première pierre...L'être humain n'est pas parfait sinon les prisons seraient vide!!Et les avocats seraient en faillite...

    Mais revenons à nos moutons ou plutôt à notre sujet de discussion qui fait couler beaucoup d'encre.

    Cet homme milliardaire à racheté " La petite Merveille " et Durbuy Aventure, tous deux des parcs d'aventures et de sports nature.

    Mais il a fait une bonne chose, il a supprimé  le paintball, le quad ou le karting.( moins de pollution)

    Mais Marc Coucke a aussi racheté un restaurant et d'autres commerces, un camping dont il a fait évacuer tous les habitants et aussi des parcelles dans et aux alentours de la plus petite ville du monde qui est Durbuy.

    Et c'est justement ce qui inquiète un grand nombre d'autochtones et pour certains je les comprends car avec ces promoteurs ont ne sait jamais où ils vont s'arrêtter afin de satisfaire leur égos!

    Il paraitrais qu'il a dit que La petite Merveille serais plus grande que Disney Land Paris...My Good!Là il vois un peu grand à mon avis...Mais il promet de respecter l'environnement et la nature et aussi de ne pas toucher à Durbuy...

    Il y a bons nombre de ragots qui circulent sur cet épineux sujet.

    Et les médias c'est reconnus, adorent en rajouter et bien souvent ils écrivent ce qui les arrange le mieux afin de faire vendre leur gazette!

    Mais à force d'entendre et de lire tous ces commentaires qui parfois ne manquent pas de piquants et même sont de véritables nids de mensonges et de haine!

    (En ce qui me concerne, je ne suis ni pour ce projet grandiose, ni contre, je suis neutre comme Gille le Suisse!)

    Mais tout ce venin craché par certaines personnes me mette hors de moi, ont peut être contre un projet, donner son avis mais tout en restant polis.

    A quoi bon tergiverser, nous ne pouvons rien contre la puissance de l'argent...

    C'est pourquoi j'ai " pondus " ce poème, ma fille et ma voisine ancienne institutrice l'ont lus et relus et corrigés les fautes, je l'avoue il m'arrive souvent d'hésiter quand à l'orthographe de certains mots!

    Et la grande question qui circule de bouche en bouche est...

    Durbuy ou Coucke Land? ou encore Adventure Valley...

    N'empêche que ce serais un vrai carnage que de touche à notre si jolie région qui en plus est riche en histoire!

    Durbuy ou Coucke Land?

    Durbuy ou Coucke Land?

    Durbuy ou Coucke Land?

     

    Durbuy ou Coucke Land?

     

    Tout le monde spécule, râle et déblatère

    Sur le projet présenté par le milliardaire

    Chacun y met son grain de sel et son idée

    On s'exclame, oh! Durbuy va être défigurée!

    Avant de tergiverser et de dire n'importe quoi...

    On se renseigne, on examine on écoute ici et là.

    Que de raisonnements fatalistes pour la région

    Une vraie phobie, cela devient une obsession

    Entendre de tels jugements, quelle mythomanie!

    Des rumeurs, des sous entendus, que de calomnies

    Mais est ce vraiment de la crainte ou plutôt de la rancœur

    Pour ce riche étranger que l'on classe comme «destructeur»?

    Comment la paix sur notre terre pourrait-elle survenir

    Si dans notre petit pays on ne fait que de se maudire!

    Cessons ces raisonnements spécieux, ces argumentations,

    Tous ces bavardages ne stopperont pas la concrétisation

    De ce vaste projet qui je l'avoue est un peu démesuré,

    Qui va s'épanouir dans notre belle et grande vallée.

    Mais gardons confiance en notre bourgmestre

    Qui espérons le, saura tenir toutes ses promesses

    Afin de protéger notre joyau d'autres promoteurs

    Qui n'ont que des millions à la place de leur cœur

    Et qui croient pouvoir nous soudoyer et tout acheter

    En agitant une grosse liasse d'euros sous notre nez!

    La conclusion est, que tous ces palabres gâchent notre vie

    Plus on en dit, plus on en rajoute et moins on en rit.

     

    Desterck Francine   Cigalette

     

     

     


    6 commentaires
  • Compagnon de balade

    Compagnon de balade

    Avec son bâton et son grand chien,

    Il arpente les sentiers tous les matins.

    Silhouettes mouvantes dans la brume,

    Ils écrasent l'herbe et foule le bitume.

    Dans l'air frais ils allongent leurs pas,

    L'homme emmitouflé dans son parka,

    Le limier trainant sa truffe au ras du sol

    Flairant le moindre petit campagnol.

    Qui, tapis tout au fond de sa galerie glacée,

    S'immobilise sentant soudain sa vie menacée.

    Mais le maître tire sur la longe raidie,

    Et ils continuent leur balade thérapie.

    Traversant le petit pont de bois,

    Grimpant le chemin de guingois.

    Frigorifiés, ils font alors volte-face

    Reviennent vite sur leurs traces.

    Souffle esquissant un nuage blanc,

    Qui s'élève en un long et fin ruban

    Dans l'espace gris et empâté de février,

    Ils se pressent pour aller se réchauffer.

     

    Cigalette

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    16 commentaires
  •  

    La fin du jour s'est coupé

     

    Avec un éclat de lune,

     

    Son sang noir s'est répandu

     

    Et a maculé les trottoirs

     

    D'une ville pleine de jeunesses

     

    Laissant des traces indélébiles

     

    Dans les coeurs des survivants.

     

    Un voile de deuil a recouvert

     

    L'Europe comme une mantille

     

    Posée sur les épaules d'une veuve

     

    secouée par les sanglots des regrets.

     

    Bruxelles est figée comme un arrêt

     

    Sur image à l'écran de notre vie.

     

    Les maîtres du monde ont lancé

     

    Une chasse aux ombres fugitives,

     

    Laissant les hommes ébahis et inquiets

     

    Du devenir des lendemains incertains.

     

    Quel seras le chemin de cette jeunesse

     

    Traumatisée et fragile aux yeux exorbités

     

    Entre la peur et l'espoir il hésitent encore.

     

    Il nous faut relever la tête! Continuer la route,

     

    Même si nous avançons à tâtons le dos voûté

     

    Pour nous protéger des éclats de lunes sournoise

     

    Qui risquent de choir au hasard des rues et des villes.

     

     

     

    Desterck Francine

    Au hasard des chemins

     


    14 commentaires
  • Bonjour, pour accompagner cette photo que j'ai prise au bord de la rivière, j'ai écris à l'instant ce poème, les mots ne riment pas, mais c'est mon cœur qui me les as soufflé.

    Cigalette

     

    Du gris pour ces jours tristes,

    Du rouge pour tout ce sang versé,

    Mais du vert pour l'espoir qui renaît.

    Ce n'est rien qu'un cliché que j'ai pris,

    Hasard de la vie ou cadeau de Dieu,

    Qu'importe parmi ces couleurs

    Il y celle des  peuples qui s'unissent

    Pour vaincre ces hommes haineux

    Instruits par Satan lui-même.

    Ensemble nous changerons le rouge,

    De sang il deviendra amour des hommes.

    Du gris de la tristesse naîtra bientôt

    La douceur et le calme des jours meilleurs.

    Tout comme ces arbres maigres et dénudés,

    Nos bras réunis et nos mains enlacées

    Viendront à bout de ces âmes noirs.

    Et bientôt à l'aube d'un jour nouveau

    La colombe de la Paix enfin se posera,

    Et tous les hommes de la terre

    S'aimerons sans distinction de races.

    Est-ce un rêve utopique ou un espoir

    Que mon cœur en ce jour dessine?

    Dans le ciel gris de novembre.

    Difficile de répondre à cette question

    Mais l'espoir fait vivre

    Et le rêve le fait durer.

     

    Cigalette

     

     

     


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique