• On parle " vacances " pour Khanel

    On parle  " vacances " pour Khanel

    Bonjour, j'ai longtemps cherché ce que j'allais choisir pour le défi de Khanel, car les vacances ce n'est pas trop ma préoccupation, avant d'épouser mon premier mari la seule fois que j'ai été en vacances c'était avec le Patros, je devais avoir 16 ans, c'était en Italie.

    Enfant, dans mon petit village des Ardennes, nous n'entendions pas parler trop de vacances, le seul homme qui s'offrais des vacances c'était le frère de la fermière, il allait un mois en France et un jour il a ramené une femme qu'il a épousé, cela à fait grand bruit au village...

    Les vacances qui ont été les plus importantes pour moi, c'était le retour dans ma famille d'accueille lorsque le juge m'aie eut placée à l'orphelinat, j'attendais alors avec impatience de repartir dans mon petit village et lorsque je devais repartir pour la pension, c'était crises de larmes...

    Avec mon premier mari c'était la vieille tante qui nous offrait  tous le mois de juin avec les enfants à la mer, mais mon mari retournait à Bruxelles, je restais seule avec mon fils et ma fille...

    Les premières " vraies " vacances que mon second mari et moi avons pris c'était en 1997, nous avions loué un petit chalet à Hazeille, ma fille venait avec nous et notre témoin de mariage venait passer quelques jours avec nous et ce jusqu'en 2000 année où ce fut nos dernières vacances, en 2001 nous sommes venus y habiter.

    En 2006 nous avons déménagés pour Bomal et depuis je suis en vacances toute l'année...

    Devinez l'occupation principal de feu mon époux lors de nos premières vacances en 1997?

    On parle  " vacances " pour Khanel

    Et en 1998?

    On parle  " vacances " pour Khanel

    Et en 1999? ah là il ne dort pas encore mais cela ne va pas tarder!!! Et en 2000, il dormait toujours...

    On parle  " vacances " pour Khanel

    Mais avant comment se passait les vacances et pour qui? Petit retour en arrière à la Belle époque.

    On parle  " vacances " pour Khanel

    On parle  " vacances " pour Khanel

    On parle  " vacances " pour Khanel

    On parle  " vacances " pour Khanel

    On parle  " vacances " pour Khanel

     

    La baignade, en ce temps là, était soumise à payement.

    Quand on avait fini de se déshabiller dans une des nombreuses cabines de bain qui ornaient la bande de sable, on tirait sur le cordon, le " maître baigneur " faisait alors avancer jusqu'à l'eau le cheval qui remorquait la cabine.

    Il vous invitait ensuite à descendre au milieu des vagues, vous aspergeait de seaux d'eau ou vous immergeait.

    Inclus dans le prix, le costume de bain constituait en une fine tunique de laine qui, décence oblige, habillait de la tête aux pieds...mais devenait fort moulante une fois mouillée.

    On parle  " vacances " pour Khanel

    On parle  " vacances " pour Khanel

    On parle  " vacances " pour Khanel

    On parle  " vacances " pour Khanel

    On parle  " vacances " pour Khanel

    On parle  " vacances " pour Khanel

    Source:

    On parle  " vacances " pour Khanel


  • Commentaires

    1
    josie
    Jeudi 22 Juin à 12:36

    bonjour cigalette, il y a  dans ton récit de mauvais souvenir il vaut mieux garder les bons, tu sais autrefois en école primaire  et ce jusqu a lage de 16 ans, les promendes scolaires par car sur les plages , visiter des viviers, centres aquatiques, etc............ mais on était interdit d aller dans la mer juste sur le sable  un sandwich avec nous on partait du matin, les temps ont évolués  mais  les enfants c est pas rien a surveiller, de nos jours ils vont  bien  loin, beaucoup d accidents en perpective avec;   il y a une plage nudiste par chez nous je ne trouve pas cela top, il faut oser pas pour moi je ne sais meme si les gens y vont, celui qui était venu en france pour trouver une femme ça lui avait réussi , lol, tu a eue deux hommes,  mais bon   la vie est ainsi, moi je suis avec le mien 29 ans, j ai eue  connu des cons avant aussi, j espère que tu n a pas trop chaud, chez nous mitigé pas de soleil température est tombée pas plus mal, on verra tantot, je ne suis pas sortie depuis samedi, bonne journée, bisous.

      • Jeudi 22 Juin à 14:08

        Bonjour Josie les mœurs ont changés aujourd´hui partir en vacances est souvent synonyme de montrer que l ón peut se payer des vacances mais a quel prix se faire ceinture après car qui dit vacances dit gros budget car de nos jours les locations ne sont pas bon marché.

        Lorsque nous partions en vacances ma belle mère intervenait pour beaucoup sinon nous n´aurions pas sut partir, nous habitions déjà une habitation social pas facile, le temps est a l´orage le ciel se noircis et il fait étouffant bisous

    2
    Jeudi 22 Juin à 13:43

    Autrefois on partait moins en vacances, aujourd'hui, tout le monde a la bougeotte et puis aussi, il faut partir pour épater les copains!

    Belle après midi

      • Jeudi 22 Juin à 14:10

        Oui Livia et tu as raison il faut épater les collègues, ma belle fille, fille de feu mon mari le disait toujours. tu te rends compte si on ne partait pas en vacances on serais la risée du bureau,,,,

    3
    Jeudi 22 Juin à 15:56

    Pour moi mes premières vacances c'est dans le Nord de la France avec mon père , nous prenions le train pour rendre visite à mes frères que étaient dans le Nord , j'en garde un excellent souvenir ...j'adorais aller dans le Nord , déjà je n'aimais pas la chaleur et en ce moment il fait trop chaud 

    Je te souhaite une bonne journée 

    Bise 

     

    4
    Jeudi 22 Juin à 17:53

    génial ton article ! super intéressant ! et les vacances avant tout c'est pouvoir se reposer ! sans besoin de partir loin ! merci pour le défi ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :