• Bonjour, hier soir comme il n'y avait pas grand chose à la télévision et que de surplus j'étais assez fatiguée, j'ai tout éteins puis accompagné de Woopy je suis montée pour fouillé ma bibliothèque.

    Je suis redescendue avec quatre bouquins, je les ais déposé sur ma table de nuit puis j'ai allumé ma radio sur musique classique et je me suis bien calée dans mon lit.

    Woopy sous sa couette et Poussette couchée sur moi et comme d'habitude elle a mis ses deux pattes sur mon cou puis s'est endormie, alors j'ai saisi le premier livre de la pile,  " Rosa Candida " reçus de la tante de Camille, j'ai lus le résumé et j'ai commencé à lire les premières lignes...

    Pour finir j'ai clos mon livre après le cinquième chapitre!

    Il est rare que je sois directement emportée par un livre, mais là, je me suis vite retrouvée aux côtés d'Arnljótur, je participais à son dernier repas en compagnie de son vieux père et de son frère autiste avant de partir pour une longue aventure.

    Puis j'ai pris l'avion avec lui, me suis retrouvée à l'hôpital lors de son opération de l'appendicite et ce toujours accompagnée de ses boutures de roses enveloppée dans des morceaux de journal humide...

    J'ai clos le livre seulement lorsque mes yeux sont devenus lourds et c'était au cinquième chapitre...

    Rosa Candida

    Ce matin j'ai été chercher des renseignements sur Google au sujet de l'auteur: Audur Ava Olafsdóttir

    Rosa Candida

     

    J'ai découvert aussi d'autres romans écris par elle et j'espère bien les trouver, peut être en deuxième main sur le net.

    Mais ici j'ai hâte de découvrir comment ce jeune homme va créer ses roses à huit pétales et sans épines...

    J'aime les roses, j'ai hélas plus que deux rosiers au jardin, dont le plus vieux date de 2001 et vient encore du jardin de l'autre maison, mais j'en remettrais en automne, car j'adore leur parfum et surtout leur beauté!

    Cigalette

     


    6 commentaires
  • Bonjour, comme il a bien gelé et que mon chauffage électrique ne peut chauffer aussi bien que le chauffage mazout, je sui retournée m'enfoncer sous mes couettes avec Woopy et Poussette.

    Pour le moment je ne peut brancher le radiateur car j'ai ma machine à lessiver qui tourne, je risquerais de faire sauter les plombs!

    Donc j'ai enfiler un pull bien épais, mon snood autour de mon cou et de grosses chaussettes aux pieds...

    Mais hier soir lorsque je me suis plongé dans mon livre du moment: L'Odyssée d'Homère, j'ai eu quelques fous rires, car l'auteur décris si bien les scènes avec les péripéties de ce chat aveugle que j'ai l'impression de voir Homère dans ma chambre!

    Voici quelques extrais à savoir que Gwen qui a adopté Homère dont personne ne voulais à cause de sa cécité, ( on a été obligé de retiré les yeux du chaton car une grosse infection sévissait) possède aussi deux autres chat, Scarlett et Vashti, deux femelles.

     Extrais 1: J'avais emménagé depuis quelques mois déjà quand Homère attrapa sa première mouche.

    J'étais occupée à ranger de nouveaux livres sur l'étagère lorsque j'entendis un bourdonnement fort au- dessus de ma tête.

    Tandis que je regardais autour de moi, je vis les trois chats, en ordre serré, ramper doucement derrière une mouche.

    Homère avait levé la tête et la remuait rapidement d'avant en arrière exactement au même rythme que le mouvements de la mouche.

    Homère avait ses oreilles dressées au maximum, Scarlett et Vashti avaient les pupilles dilatées si bien que l'iris de l'œil semblait avoir totalement disparu.

    On aurait dit qu'elles se demandaient si elles allaient bondir tout de suite ou dans quelques secondes, mais, tandis qu'elles réfléchissaient, Homère avait décollé sans préavis.

    Il sauta à la verticale et s'éleva jusqu'à ce que le sommet de sa tête soit plus haut que le mien.

    La partie inférieur de son corps se courba en un arc gracieux, il resta suspendu un instant dans les airs.

    C'est alors que j'entendis ses mâchoires se refermer brusquement, il atterrit lestement sur ses pattes de derrière et s'assit sur son arrière train.

    Le bourdonnement avait cessé, il n'y avait plus de mouche.

    Même Scarlett et Vashti clignèrent des yeux; elles semblaient impressionnées malgré elles: Est-ce que nous avons bien vu ce que nous avons cru voir?...

     

    Extrais 2: Homère avait tendance à manger tout ce qu'il attrapait à part les cafards, il préférait les garder pour moi.

    Je me souviens de deux semaines particulièrement pluvieuses où je m'étais réveillée tous les matins avec une pile bien nette de deux ou trois cafards des palmiers au pied de mon lit.

    Dès qu'il m'entendait remuer, Homère sautait du lit pour se placer à côté du tas de cafards morts, il se mettait alors à miauler d'une façon engageante et anxieuse ce qui voulait dire: " Regarde maîtresse! Regarde ce que je t'ai apporté! Ils te plaise?"

    Je le remerciais, Homère étendait alors les pattes avant et serrait mes tibias dans un geste signifiant qu'il voulait des caresses!

    Homère me fait penser par moment à Poussy, sa façon de frotter sa tête contre le menton de sa maîtresse ou de donner des coups de têtes sur les jambes de Gwen et en plus Homère est noir avec des reflets roux au soleil comme Poussy!

    Extrais de: "L'odyssée d'Homère"

    Mon regretté Poussy!

    Voilà, je vous laisse je vais sortir Woopy Cigalette

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  • Bonjour, j'ai terminé le livre de ma fille, "démarrer au quart de tour" fantastique, quelle imagination, j'ai adoré.

    Hier après-midi, ma voisine Maggy m'a prêté un livre écris en 2012 par des élèves entre 9 et 12 ans de différentes écoles de notre belle commune de Durbuy, dont Bomal fait partie.

    "Les Aventurêves à la découverte de la fiole magique"

    Ici aussi je constate que ces enfants ont une imagination débordante mais qu'ils ont sut y intégrer les contes et légendes de notre région.

    Superbe!

    Cigalette

     

    MOT DU BOURGMESTRE

    Des auteurs en herbe

    Jamais un livre n'aura porté autant de signatures.

    Et pour cause, ' Les Aventurêves à la découverte de la fiole magique' est le titre d'un ouvrage collectif, né de l'imagination de deux cent enfants fréquentant les sept implantations scolaires communales de Durbuy.

    Au début de l'année scolaire 2011-2012, c'est un défi plutôt original et enrichissant que l4echevine de l'Enseignement Laurence Jamagne et les directions d'écoles ont décidé de lancer à des élèves de l'enseignement communal: devenir écrivain!

    Au cours d'ateliers menés par Santiago, animateur du projet, les élèves de dix classes ont pu découvrir toutes les étapes de la création d'un livre.

    C'est ainsi que les élèves d'une classe ont pu, avec l'aide de leur enseignant, se lancer dans la rédaction d'un chapitre des Aventurêves.

    Leur chapitre devenant alors le point de départ du chapitre suivant rédigé par une autre classe.

    Après plusieurs mois, le défi est relevé! Nos deux cents écrivains en herbe ont terminé leur travail et vous invitent à découvrir leur livre " Les Aventurêves à la découverte de la fiole magique ".

    Avoir moins de 13 ans et être publié, ça n'arrive pas tous les jours!

    Nos graines d'écrivains ont de quoi être fiers!

    Philippe Bontemps, Bourgmestre.

     

     

    Un livre écris par des enfants

    Un livre écris par des enfants

     


    5 commentaires
  • Un livre reçu de ma fille pour Noël, déjà le titre me plaisais, mais dès les premières pages j'ai été emportée par ce livre.

    Elles sont parties pour le Nord de Patrick Lecomte

    Superbement écris comme je les aime, on entre directement dans l'histoire, on se glisse aux côté de l'héroïne, une fillette de 11 ans qui vit seule avec son père trappeur dans une cabane dans le Grand Nord Canadien.

    Lors de son retour d'une expédition en ville, son père lui rapporte un cadeau: un livre finement illustré " Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède"

    C'est là au travers ces pages que la fillette rencontre Akka, l'oie sauvage.

    Cette lecture va bouleverser à jamais la vie de la petite fille.

    Elle se lance dans un combat héroïque pour la sauvegarde du plus grand oiseau migrateur d'Amérique du Nord.

     

    Je l'ai commencé mercredi soir et je suis déjà à la moitié!

    Merci à ma fille qui connaît très bien les goûts de sa moman!

    Cigalette

    Elles sont parties pour le Nord

    Elles sont parties pour le Nord

     


    16 commentaires
  • Voilà j'ai terminé " Les fausses innocences " hier après-midi et le soir j'ai commencé " Helena Vannek " toujours d'Armel Job et après je prête mes livres à ma voisine Maggy qui adore aussi cet auteur.

    Helena Vannek d'Armel Job

    Helena Vannek d'Armel Job

    Ma collection s'enrichit doucement, je possède 5 titres d'Armel Job.

    1.La femme manquée *

    2. Loin des mosquées *

    3. Fausses innocences *

    4. La femme nue sur un rocher

    5. Helena Vannek

     

    * Livres que j'ai lus

    J'ai demandé à tous les marchands de livres qui sont à la brocante le dimanche matin au Sassin de me garder les livres d'Armel Job, il y a même une dame dont un de ses neveux a comme parrain Armel Job, elle m'a demandé les titres que je possédais elle va voir si elle peut en trouver.

    Mon rêve aujourd'hui est de rencontrer une fois l'auteur, vu qu'il est de la région et qu'il viens parfois par ici donner des conférence ou des interviews qui sait...On peut rêver n'est ce pas?

     


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique