• Je viens d'avoir eu la visite de mon amie Camille, qui a été très touchée par vos petits mots de sympathie lors du décès de sa maman, Marie.

    Elle m'a demandée de vous transmettre ce message " Tu diras un grand merci à toutes tes amies et amis de ton blog pour leur message de réconfort et de soutien."

    Alors je viens juste de créer un petit montage, si vous le désirez, vous pouvez l'enregistrer, il est pour vous spécialement.

    Cigalette

    Camille vous remercie


    9 commentaires
  • Bonjour, hier avec ma voisine nous avons été rendre un dernier hommage à Marie, j'y ai retrouvé ses enfants, Camille et Joseph ainsi que leur conjoint respectif, Anne-Marie l'épouse de Joseph et Edouard le mari de Camille.

    Dès que je pénètre dans ce funérarium mon cœur s'agite, mes pensées s'entrechoquent, cet établissement où repose ces êtres qui ont franchis le tunnel et trouvés la lumière est assez mystérieux, emprunt surtout de tristesse au détour de chaque chambre mortuaire.

    Nos chers défunts y dorment pour l'éternité, la vue du cercueil où dort Marie m'a fortement bouleversée, comme à chaque fois que j'ai été en cet endroit pour saluer un être cher, la première fois c'était pour mon voisin Louis.

    La seconde c'était mon cher mari qui reposait là, puis ce fut ma belle-sœur et hier ma douce ma tendre Marie.

    Les enfants ont déposé un cadre numérique où défilent des photos de leur maman, Camille m'avait téléphoné hier matin pour me demandé de lui apporter d'autres photos de sa maman.

    J'ai tout mis sur une clef USB que j'ai remis à mon amie hier.

    Mais ce matin en regardant le beau sourire de mon amie Marie sur la petite carte reçue hier, j'ai difficile à me faire à l'idée que je ne la reverrais plus, je ne pourrais plus déposer un baiser sur ses cheveux blancs, ni caresser sa joue ridée.

    Tu m'a tant appris!

    Camille ne mettras plus Molly sur le genoux de sa maman, perdre une maman est une chose très pénible, la dame que j'avais appelé " maman" et qui m'a élevée me manque toujours mais j'avais un peu retrouvé d'elle en ma douce Marie.

    Un seul être vous manque et tout est dépeuplé...La vie s'en vient puis s'en va, nous ne sommes que de passage sur cette terre, notre vie est éphémère un jour il nous faut quitter nos proches pour faire le grand voyage.

    Parfois je m'imagine l'au delà comme un immense jardin où tous ceux qui ont quittés cette terre se promènent entre des parterres de fleurs entourés d'animaux qui eux aussi ont fait partie de notre vie terrestre.

    Ce matin je vais aller avec mon amie Mumu commander une gerbe pour Marie qui sera accompagnée de ma carte faite hier.

    Et demain j'irais à l'enterrement accompagnée de mon autre voisine, puis au cimetière, Marie ne seras pas loin de mon défunt mari, ni d'autres voisins.

    A présent je partage avec vous mon petit jardin, j'ai tondus toute la pelouse, et les fleurs commencent à colorer mon petit jardinet, mais triste pour mon lila qui a été brûlé par le gel, il n'a point fleuris!.

    Et mes deux nichoirs sont occupés!

    Tu m'a tant appris!

    Tu m'a tant appris!

    Je vous souhaite une belle matinée, Cigalette

    Tu m'a tant appris!

    Tu m'a tant appris!

    Le jardin de gnomes...

    Tu m'a tant appris!

    Tu m'a tant appris!

    Tu m'a tant appris!

    Tomates

    Tu m'a tant appris!

    Courgettes

    Tu m'a tant appris!

    Fraises

    Tu m'a tant appris!

    Le lierre et les fougères

    Tu m'a tant appris!

    Tu m'a tant appris!

    Les coquelicots

     

     


    13 commentaires
  • Il était environ 8 heures ce matin lorsque la sonnerie du téléphone a retentit et dés que j´ai vus le nom de Camille s´afficher j´ai eu un drôle de pressentiment...

    En effet, Camille me sonnait pour m´annoncer une triste nouvelle, le décès de sa maman Marie hier soir.

    ai été au marché, mais juste aux plantes et a la boulangerie, je n´ai pas le cœur a papoter avec les gens que j´aurais put rencontrer.

    Je repasserais sur mon blog ce soir, je vous remercie d´être la derrière votre écran, votre amitié met très précieuse aussi bien dans les moments de joies, que dans ceux plus triste.

    Cigalette

    Il restera de toi…

    Il restera de toi ce que tu as donné.

    Au lieu de le garder dans des coffres rouillés.

    Il restera de toi de ton jardin secret,

    Une fleur oubliée qui ne s’est pas fanée.

    Ce que tu as donné, en d’autres fleurira.

    Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera.

    Il restera de toi ce que tu as offert

    Entre les bras ouverts un matin au soleil.

    Il restera de toi ce que tu as perdu

    Que tu as attendu plus loin que les réveils,

    Ce que tu as souffert, en d’autres revivra.

    Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera.

    Il restera de toi une larme tombée,

    Un sourire germé sur les yeux de ton coeur.

    Il restera de toi ce que tu as semé

    Que tu as partagé aux mendiants du bonheur.

    Ce que tu as semé, en d’autres germera.

    Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera.

    Par Simone Weil

    Mon amie Marie s´en est allée!

     


    27 commentaires
  • Coucou, je vous avais dit que j'avais trier des magasines et des cahiers d'écoles trouvé chez Marie avant de les mettre pour le ramassage des papiers.

    Figurez-vous que j'ai découvert un vrai trésor, rien qu'à la couverture du cahier je savais qu'il datais bien avant 1960.

    Et lorsque je l'ai ouvert, que j'ai découvert une très jolie écriture faite à la plume, je savais qu'il avait appartenus à Marie.

    Alors je l'ai lus et relus et j'ai été très émue au fil des pages, j'ai commencé à scanner le cahier et j'en ais aussi pris quelques photos.

    Et avec la permission de sa fille Camille je vous offre ces pages écrite pendant la grande guerre par une petite écolière de 13 ans qui s'appelais Marie.

    Cigalette

    Une dictée écrite en 1941!

    Une dictée écrite en 1941!

    Une dictée écrite en 1941!

    Une dictée écrite en 1941!

    Une dictée écrite en 1941!

    Un cahier de devoirs écrit en 1941!

    Un cahier de devoirs écrit en 1941!

    Un cahier de devoirs écrit en 1941!

    Un cahier de devoirs écrit en 1941!

    Un cahier de devoirs écrit en 1941!

    Un cahier de devoirs écrit en 1941!

    Marie avait dessiné sa maman

    Un cahier de devoirs écrit en 1941!

    Un cahier de devoirs écrit en 1941!

     

     


    15 commentaires
  • Bonjour, comme vous le savez, hier j'ai été voir Marie avec sa fille Camille, Marie était dans sa chambre, face à la fenêtre assise dans sa chaise roulante, le regard perdu dans le vide.

    Vendredi prochain elle auras son nouvel appareil auditif, qui comme nous le pensions, la maison de retraite n'interviens pas, soit disant c'est Marie qui l'a égaré...

    Bien voyons, la pauvre Marie qui ne bouge plus de sa chaise, qui ne peut empêcher un autre pensionnaire ou quiconque de pénétrer dans sa chambre lorsqu'elle est dans son lit, ni même dans sa chaise d'ailleurs, elle n'en a plus la force!

    Mais bon, ce qu'il se passe dans certaines maisons de retraites n'est pas toujours tout rose, bien souvent il y a du laissez aller, ce n'est plus du personnelle consciencieux et dévoué comme il y a 20 ans!

    Marie est de plus en plus perdue dans son monde, livrée à elle-même, et engoncée dans un silence total! Son cerveau ainsi en manque d'exercices, s'effrite un peu plus chaque jour.

    Déjà que Marie n'entends pas d'une oreille, qu'elle n'a plus son appareil auditif, mais si on la laisse s'emmurer dans son silence et la solitude, cela n'arrange pas la situation.

    Essayez pour voire de rester ne fusse que deux jours sans parler à personne, c'est horrible, le silence fait ma aux oreilles...Je le sais car cela m'arrive régulièrement et encore je parle au chien et au chat, cela adoucis le silence!

    Camille va voir sa  maman au moins tous les deux jours si ce n'est tous les jours, c'est pour cela qu'elle à choisi cette maison de retraite qui est proche de chez elle.

    Mais hier elle avait beau essayer de capter l'attention de sa maman, cette dernière était perdue dans ses pensées, les sourcils en accents circonflexe et les yeux remplis de fatigue et de tristesse!

    Les seules secondes où nous avons put voir un petit sourire sur ses lèvres, c'est lorsque Camille lui mettait le chien Moly sur les genoux.

    Mais nous sommes reparties le cœur bien triste, ma pauvre amie Camille souffre aussi bien moralement que physiquement, elle se démène pour tout, Marie a une fille extraordinaire, bien peu d'enfants aujourd'hui s'occupent aussi bien de leurs vieux parents.

    Lorsque je vois toutes ces personnes âgées dont certaines n'ont jamais de visites, je suis écœurée, si j'avais le bonheur d'avoir encore ma maman près de moi, je ferais tout pour lui rendre une fin de vie agréable.

    La dame qui m'a élevée durant 10 ans à la place de ma mère biologique est décédée seule dans sa maison, moi hélas je n'avais que 16 ans et j'étais placée à l'orphelinat très loin de mon village!

    C'est pour cela qu'aujourd'hui, dans mon cœur il y a une autre Marie que j'aime tout autant que maman Marie de mon enfance, car ces deux Marie m'ont apportés beaucoup dans ma vie.

    La première m'a offert une enfance heureuse et la deuxième est venue comblé un peu l'absence de la première à l'aube de mes 50 ans, lorsque Marie, la maman de Camille me racontais sa vie, son enfance, c'est maman que j'entendais.

    Voilà, je vous offre ce petit texte que j'avais écris pour accompagné l'album photos que j'ai offert à Camille à Noël.

    Photos Pixabay.

     

    A tantôt, Cigalette

     

    Maman se repose d'une vie bien remplie, une vie où elle a tout donné: la vie, l'amour, la tendresse et l'éducation.

    C'est un repos bien mérité. Son corps est usé d'avoir tant travaillé pour nous offrir tout ce qu'il y avait de meilleur.

    Elle m'a tout appris: à marcher, à parler, à écrire, à trouver un métier. Elle était toujours là près de moi. Aujourd’hui, c'est à moi de veiller sur elle, d'être là pour elle, de la guider dans le dédale de sa mémoire.

    Aujourd'hui, maman ne va pas bien . Demain elle ira peut-être mieux.

    Maman est malade, un jour elle sait, le lendemain elle ne sait plus rien!

    Elle oublie partiellement, puis définitivement, puis ça revient puis ça repart. Lundi elle se souvient, elle me reconnaît, elle est heureuse. Mardi elle oublie, elle est inquiète.

    Mais Maman est là, elle est vivante et c'est le plus important.

    Aujourd'hui ses jambes refusent de la porter. Heureusement grâce à sa chaise roulante, elle peut se déplacer et prendre encore part à certaines activités. Je sais que sa mémoire sera de moins en moins fidèle. Quoiqu'il arrive, je serai toujours là et je caresserai ses cheveux blancs, je lui prendrai ses mains tremblantes, et je lui dirai: «Je t'aime maman, je t'aime au passé, au présent et aussi demain, qu'importe que tu ne saches plus qui je suis, ni comment je m'appelle, moi je ne t'oublierai jamais, je t'aime fort, je t'aimerai éternellement, je t'aime tant MAMAN»

    Marie

    Cet ange pour tous ceux qui souffre et lutte contre la maladie

    Marie

     

     

     

     

     

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique